CFM 2019

Mardi 27
M3 - Formation et pédagogie
Daniel Huilier
› 9:25 - 10:05 (40min)
› salle N111
MOOC et Jeux sérieux Des ingrédients pour la transformation pédagogique de l'enseignement Retour d'expérience sur un cours de mécanique des fluides
Jean-Luc Wojkiewicz  1@  , Mathieu Vermeulen, Gaëlle Guigon, Carole Portillo@
1 : Département des Sciences de l'Atmosphère et Génie de l'Environnement  (IMT LIlle Douai- SAGE)
Institut Mines Telecom (IMT)

Cette présentation rend compte d'une expérience pédagogique mise en place depuis quelques années à l'IMT Lille Douai. Elle est basée sur l'alternance d'activités pédagogiques en présentiel et en ligne. Les cours et travaux dirigés traditionnels ont été mis en ligne sous forme de MOOC (https://www.fun-mooc.fr/ Introduction à la mécanique des fluides/ 4000 inscrits par an dans 70 pays). Trois écoles d'ingénieurs utilisent ce MOOC pour leurs élèves. Après une présentation générale du cours et du dispositif, les activités présentielles sont organisées autour d'une étude de cas présentées sous forme de jeux sérieux. Le MOOC se déroule sur six semaines, les activités présentielles prennent place dans ce laps de temps.

Toutes les trois semaines, QCM est mis en ligne pour évaluation, des amphis libres (non obligatoires) sont organisés avant les évaluations pour permettre aux élèves de poser des questions sur des parties de cours ou des exercices non compris. Pour les élèves des écoles une évaluation finale classique a lieu.

Le jeu sérieux est basé sur une étude de cas sur le fonctionnement et la sécurité d'un barrage. Le scénario est celui d'un jeune ingénieur arrivant sur le barrage, le directeur lui confie plusieurs missions pour l'intégrer à l'équipe du barrage. Ces différentes missions balayent l'ensemble du cours de dynamique des fluides incompressibles (calcul de la puissance disponible, coup de bélier, calcul de puissance de pompes, turbines, similitudes, pertes de charge...). Pour ce faire les élèves travaillent en équipes de quatre, avec une large autonomie, toutes les sources d'informations sont autorisées, l'enseignant n'intervient que lors de questions posées par les élèves. S'il y a un point bloquant pour plusieurs groupes d'élèves, des rappels théoriques sont donnés.

A la fin du jeu les élèves doivent rendre un rapport avec une contextualisation des réponses aux différentes situations problèmes présentées, une analyse critique des résultats (résultats trouvés/réalité), une conclusion et une bibliographie.

La méthode donne beaucoup d'autonomie et de responsabilité aux élèves. Ils apprécient d'être placés dans des situations réelles et concrètes et lors des différentes phases du jeu des conversations scientifiques prennent place pour trouver les solutions.

Cette approche pédagogique rend les élèves acteurs de l'acquisition des savoirs. Dans cette approche compétences, les étudiants construisent leur travail en cherchant les informations, en vérifiant leur pertinence, en construisant leur savoir, ils sont confrontés à l'incertitude et doivent collaborer avec les autres étudiants.

Tous ces éléments sont des facteurs de motivation pour les étudiants, les aspects ludiques et collaboratifs arrivent en tête de leur satisfaction.


Personnes connectées : 1